Est-ce qu’un tracteur peut rouler sur une nationale ?

Est-ce qu’un tracteur peut rouler sur une route nationale ?

Depuis le 10 août 2018, la réponse est claire : rien, absolument rien n’interdit aux tracteurs de circuler sur une route nationale, du moment que la voie est bidirectionnelle. Mais quelles sont les conditions à remplir afin que ce soit possible ? Quels sont les engins agricoles autorisés et à quelle vitesse peut-on circuler ? Quels sont les documents nécessaires pour l’immatriculation d’un tracteur ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre.

Quels sont les engins agricoles autorisés ?

Tous les engins agricoles à 3 ou 4 roues sont autorisés à circuler sur les routes nationales, à l’exception des véhicules automobiles, des motocycles et des tracteurs agricoles de plus de 6 tonnes. Les engins agricoles autorisés sont par exemple les tracteurs, les tondeuses, les machines automotrices de genre tracteur, les engins pour travaux agricoles, les appareils agricoles forestiers, etc.

Quelle vitesse ?

La vitesse maximale autorisée en France est de 45 km/h. Toutefois, cette vitesse est limitée par le poids total autorisé en charge (PTAC) qui est spécifié sur la plaque constructeur, et ce même pour les tracteurs immatriculés. Il est à noter que pour les engins agricoles de plus de 3,5 tonnes de poids total autorisé en charge, le port de la plaque immatriculation inamovible est obligatoire.

Lire plus  Qui peut conduire un tracteur non agricole ?

Quels documents sont nécessaires pour l’immatriculation ?

La demande d’immatriculation d’un tracteur est soumise à la délivrance d’un certificat d’homologation routière délivré par le Ministère de l’Intérieur. Il est également obligatoire de fournir un certificat d’immatriculation et une carte grise. Il est à noter que les tracteurs de plus de 3,5 tonnes de PTAC et leurs remorques ne peuvent pas être exploités sans permis de conduire.

Autres points à prendre en compte :

Les exploitants de tracteurs doivent respecter les règles de circulation figurant dans le Code de la Route. De plus, pour les exploitants qui appartiennent à une entreprise de travaux agricoles ou une coopérative d’utilisation du matériel agricole (CUMA), ils ont l’obligation de disposer d’une tarification départementale de la carte grise.

Les différents constructeurs de tracteurs

  • John Deere
  • Vendée Industries
  • Transport Thomas Grégoire
  • Stéphane Chapuis
  • MSA
  • Antonio Carraro
  • Groupama
  • Rea

Chacun de ces constructeurs propose des tracteurs bien spécifiques, dont les spécificités peuvent modifier les conditions d’utilisation, notamment en ce qui concerne l’immatriculation.

Tableau récapitulatif

Engins agricoles autorisés Vitesse maximale autorisée Documents nécessaires pour l’immatriculation
Tracteurs, tondeuses, machines automotrices de genre tracteur, engins pour travaux agricoles, appareils agricoles forestiers etc. 45 km/h Certificat d’homologation routière, certificat d’immatriculation, carte grise, plaque constructeur



Conclusion

Il est possible de circuler sur une route nationale avec un tracteur, du moment que le véhicule soit enregistré et réponde aux normes techniques et administratives. Plusieurs documents sont nécessaires et il est important de respecter les limitations de vitesse. Enfin, il est recommandé de consulter les constructeurs des engins agricoles pour connaître les spécificités de chaque tracteur.

Lire plus  Quel tracteur agricole avec permis B ?

Le mot de la fin : la circulation sur les routes nationales avec des tracteurs n’est plus un mythe, à condition que les règles légales soient respectées et que les documents nécessaires soient fournis.